Actualité

Vue 174 fois
27 mars 2019

Le retour d'expérience de La Mutuelle Générale

Les entreprises de demain, toutes data-centric ? Retour sur la conférence du 27 mars 2019.

Depuis quelques mois, voire quelques années pour certaines, les entreprises empruntent le chemin de la valorisation des données. Avec, pour soutenir ces projets, bien souvent la création d’une équipe data, mais aussi l’implication de chaque collaborateur, devenant parti-prenant de ce projet de long terme. Exemple avec La Mutuelle Générale, en route vers le data-centric depuis maintenant trois ans.

L’avenir sera data-centric ou ne sera pas. La Mutuelle Générale en est persuadée, et est venue en témoigner, lors d’une conférence organisée par ESLSCA Business School Paris, mercredi 27 mars 2019.

La mutuelle, spécialisée dans l’assurance santé et la prévoyance, déploie une stratégie de la donnée depuis maintenant près de trois ans. “Dans un contexte chahuté par la baisse durable des taux d’intérêts, l’avalanche réglementaire, une concurrence accrue des bancassureurs et la digitalisation croissante, il est capital de nous tourner vers la donnée, en la valorisant, en la sécurisant pour mieux connaître nos adhérents et mieux répondre à leurs attentes”, pose en préambule Jérôme Nevicato, Directeur des Fonctions Centrales, gestion de la donnée au sein de la DSI de La Mutuelle Générale et diplômé d’ESLSCA Business School Paris promotion 1996.

 

Du data-lake à l’analyse prédictive

Toutes les données, internes ou externes, structurées ou non, sont capturées pour alimenter un data-lake, lui-même hébergé dans le cloud. “Un choix garantissant à la fois agilité, simplicité, autonomie et coût modéré”, assure Yan Truong, responsable du département Data Intelligence de La Mutuelle Générale. Puis ces données passent ensuite par le prisme d’algorithmes fondés sur l’Intelligence Artificielle, ou suivant des moteurs de règles pré établis et ajustés au fil du temps.

En parallèle, le besoin de qualité impose de construire des référentiels de données d’entreprise en partant des problématiques métiers des managers : “Il s’agit de points de vérité uniques, partagés par toutes les directions métiers de l’entreprise. L’objectif est notamment d’instaurer un langage de la donnée commun, là où jusqu’alors chaque manager ne jurait que par ses propres indicateurs”, explique Yann-Erlé Le Roux, responsable de la stratégie Data de La Mutuelle Générale.

Une fois consolidées et analysées, les données qualifiées sont restituées sous forme de dashboards personnalisés, accessibles depuis PC, tablettes et mobiles. “Les managers et collaborateurs de la direction des opérations clients et du réseau commercial peuvent par exemple accéder aux résultats d’analyses prédictives, leur permettant ainsi d’orienter leurs actions et d’adapter leurs prises de décision”, souligne Yann-Erlé Le Roux.

D’autre part, l’amélioration des processus de gestion via l’Intelligence Artificielle libère du temps aux collaborateurs, qui peuvent se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée, et se rapprocher de leur cœur de métier. C’est par exemple le cas avec la solution de gestion du courrier DeepDive*, un algorithme de reconnaissance de documents qui permet de catégoriser et dispatcher automatiquement 10 000 courriers reçus quotidiennement…

La gouvernance, pierre angulaire du projet data

L’équipe Data de La Mutuelle Générale est réaliste et formelle : “Aucun référentiel ne peut perdurer sans une gouvernance de la data.” En effet, la mise en qualité et le traitement analytique des données aura toujours besoin de l’humain pour apporter une ligne directrice et le moteur de la stratégie globale. “Notre approche repose sur trois principes : le pragmatisme, pour coller aux besoins de nos clients internes et externes ; la légitimité d’un sponsorship au plus haut niveau de l’entreprise ; et le collaboratif car l’ensemble des directions de l’entreprise est embarqué dans le projet”, soutient Yann-Erlé Le Roux.

Mais la trajectoire de La Mutuelle Générale vers la voie du data-centric, si elle est bien amorcée, reste un processus continu : “ Nous avançons pas à pas, suivant une approche itérative et une logique de test & learn ”, conclut Jérôme Nevicato.

*La solution DeepDive a remporté le Trophée de l’innovation Big Data Paris 2018, dans la catégorie BtoC.


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.