Actualités

Partager sur :
02 octobre 2020
Vie de l'Association

# Alumni projector, l'interview du mois.

Vue 356 fois

Ce mois ci #Alumni Projector donne la parole à Stéphane Lefebvre, promo 82, directeur général de Maison Bouey:

 

1-Quel est ton meilleur souvenir à L’ESLSCA ?

L’Année 1982 avec un mini-Gala record devant 1 000 spectateurs, une superbe troupe à gérer (management) avec Christian Le Pape et Stéphane Bullot, un déplacement sportif mythique à Ealing Technical College (London) qui restera dans les mémoires de tous les Eslcasiens des promos 82,83 et 84, la sortie de la BD « Dooger de Badlaw », caricature des profs de l’école écrite et dessinée avec Philippe Poncet et Patrick Boutin, la liberté laissée par Georges Pariente (chargé du Département Affaires Internationales de l’Ecole) de nous laisser travailler à mi-temps en entreprise (pour moi ce fut ACCOR et une remarquable intégration dans un univers très international) et la rencontre de la mère de mes 4 enfants ! 38 ans après, 1982 reste pour moi une année juste incroyable et unique !

2-En quoi L’ESLSCA a-t-il été un vecteur de réussite ?

Liberté d’entreprendre, professeurs expérimentés mais « jeunes » dans leur tête, découverte des métiers de l’entreprise et de la nécessité d’avoir des talents différents pour piloter une entreprise. Ouverture sur le monde et à l’importance de s’ouvrir aux autres pour commercer et grandir.  Révélation que le management et Diriger/Coordonner/Motiver était dans mon ADN.

3-Parle-nous de ton parcours ?

Après l’ESLSCA 1982, je pars aux USA pour entamer ma carrière dans le monde des Vins, Champagnes et Spiritueux sur NY puis Dallas. Monde que je n’ai pas quitté depuis 40 ans. Vingt ans de responsabilités commerciales internationales croissantes dans des groupes comme Rémy Cointreau et Laurent-Perrier. Une vraie envie de piloter des hommes et des femmes vers un projet commun et la prise naturelle de fonctions de Direction Générale que je n’ai plus quitté depuis 1998. Amoureux de compétition et de challenge comme le redressement d’entreprises en difficulté, qui deviendra au fil des années une marque de fabrique de ma personnalité.  Champagnes et Bordeaux ont été et sont encore l’ADN de ma vie personnelle et professionnelle avec un zeste de Cognac !

4-Qu’est-ce qui te passionne le plus dans ton métier ?

D’abord travailler pour des produits que j’aime et qui me font rencontrer des hommes et des femmes incroyables et passionnés sur la planète (chefs, cavistes, journalistes, importateurs, acheteurs, bloggeurs, winemakers, tonneliers, etc…). Ensuite définir la bonne stratégie en sachant écouter le marché.  Relever des challenges en fédérant des équipes qui rament dans le même sens. Trouver les personnalités féminines ou masculines qui, collectivement, vont faire avancer l’entreprise dans le respect de la stratégie fixée avec les actionnaires. En Prépa, les deux thèmes de philosophie étaient le « Jeu » et Le « Travail ». Depuis 40 ans je continue à prendre la vie professionnelle comme un jeu, mais un jeu sérieux où le Travail récompense ceux qui se donnent avec passion et dynamisme en respectant des valeurs de loyauté.

5-Quelle est la spécificité de Maison Bouey dans l’univers des maison de Vins de Bordeaux ?

Maison Bouey est une des dernières maison 100% familiale à Bordeaux. Jean Bouey a commencé par acheter 11 ha de Vignes dans le Médoc en 1821. Cela fera 200 ans en 2021 !

De viticulteurs, aujourd’hui avec 70 ha et 6 châteaux dans le Médoc et Haut Médoc, la famille a ajouté une nouvelle corde à son arc avec la création d’une maison de négoce en 1958. Maison Bouey est aujourd’hui une PME de 35 M€ de CA avec 52 collaborateurs et 11 autres dans les vignes. Notre maison vend ses Châteaux mais aussi des marques comme la Famille Bouey « Les Parcelles » vinifiées avec l’aide de Stéphane Derenoncourt, un des dix Winemakers les plus talentueux au monde selon The Financial Times.

Maison Bouey offre aussi une large palette de Grands Crus Classés et des vins HVE3, Bio, Vegan ou sans sulfites qui correspondent aux attentes actuelles des consommateurs internationaux.  Un tarif VIP existe pour nos amis et la Maison se tient à la disposition de tous les amateurs Eslcasiens pour leur offrir la possibilité d’enrichir leur cave personnelle J !

 

 




1 Commentaire

Pascal MONIER (Grande Ecole, 1970)
Il y a 2 mois
Bravo à Stéphane pour sa très riche et brillante carrière . Outre ses évidentes qualités, pas de vraies réussites sans passion .Manifestement , celle ci n'a cessé de l'animer..

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.