Actualités

Partager sur :
13 juillet 2021
Vie de l'Association

Alexi nous parle de son expérience

Vue 212 fois

Alexi, tu as passé plus de 1000 appels en 6 semaines que penses-tu de notre réseau d’alumni ?

Alexi, tout d’abord je remercie Jean de Talk Fundraising qui m’a donné les outils, et permis de structurer les appels.

Et bien sûr un grand merci à Stéphane qui m’a accueilli avec beaucoup de bienveillance et Vincent qui m’a formé et coaché tout au long de ma mission.

C’était important pour moi de savoir que je pouvais compter sur eux deux quel que soit mes hésitations ou mes questions et je les ai bombardé de questions !

 Les alumni ont été très surpris de mon appel, personne ne les avait jamais contacté, leur premier réflexe était de la méfiance mais une fois que leur expliquais la raison de mon appel ils m’ont tous très bien reçus (à 3 exceptions près) et nous avons pu mettre à jour les différentes coordonnées et nouer un véritable échange.

Les alumni ont gardé un excellent souvenir de leurs années d’étude, des associations, des soirées organisées, … ils manquent aujourd’hui de visibilité sur ce qu’est devenue l’École et l’association d’alumni.

Beaucoup sont prêts à reprendre une cotisation et à donner pour aider des étudiants via des bourses. Compte tenu de la crise actuelle ils sont conscients des difficultés financières que peuvent rencontrer des étudiants et veulent leur faciliter l’accès aux études.

Ta formation à l’accueil dans l’hôtellerie de luxe ne te disposait pas à être téléacteur, quels parallèles fais-tu entre les 2 univers ?

A partir du moment où je suis soit en face à face soit au téléphone avec un client ou un ancien c’est le même principe qui s’applique. Je dois adapter mon vocabulaire, mon débit de parole, montrer mon dynamisme avec le ton de ma voix, être direct et précis, maitriser mon sujet et bien sûr toujours sourire.

 

Quels conseils donnes tu à un futur téléacteur ?

Il est important en toutes circonstances de rester calme, d’être patient. Pour un hyper actif comme moi ce qui a été le plus difficile a été de rester assis, il fallait que je casse le rythme … Pour tenir sur la durée il est nécessaire de prendre du recul, ne rien prendre à titre personnel.

Savoir écouter est primordial pour nouer un vrai échange.

Il faut aussi avoir conscience que les jours ne se ressemblent pas, le lundi est le pire jour personne n’est de bonne humeur et le vendredi après-midi tout le monde est en weekend … le matin avant 10h n’est pas idéal non plus.

Et un dernier conseil ne jamais prononcer un nom de famille trop compliqué, on n’a pas le temps de bien de le répéter et ça peut être fâcheux.

 

Le mot de la fin ?

C’est une satisfaction pour moi d’avoir mis en relation les anciens qui avaient besoin de stagiaires ou d’alternance et l’École qui recherchait des postes.

Je me souviens aussi d’une conversation avec un ancien démoralisé et à qui j’ai donné envie de continuer à se battre …

Je suis très content d’avoir réussi à rafraichir le fichier des alumni et contribué à faire vivre cette association qui m’a permis de m’épanouir pendant une période difficile pour moi

Encore merci à Stéphane et Vincent de m’avoir si bien accompagné.

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.